expression de vie

expression de vie

L'alimentation crue

Avant de lire ce témoignage, surtout si vous êtes en état de vulnérabilité, ne vous précipitez pas "tête baissée" et surtout n'interrompez pas votre traitement en cours (exemple : chimiothérapie). Il est bon d'avoir le maximum d'informations et de témoignages, mais pas d'agir sous le coup de l'angoisse et de la panique. Pour ma part je le répète, j'utilise tout ce qui peut m'aider en direction d'une possible guérison suivant l'instant. Lorsqu'il y a "urgence", la médecine officielle est là, cela n'empêche pas de lui adjoindre certains principes des médecines nommées "complémentaires". A ce sujet il est bon d'en parler à votre oncologue, hématologue, à votre équipe médicale. Parfois il peut y avoir interaction entre certaines substances "naturelles" et l'efficacité de votre traitement chimique, en parlant vous en serez informé et éviterez de contrarier vos chances de guérison. S'il est bon que vous soyez lucide et responsable de votre vie, il est aussi bon que vous soyez attentif à ne pas "tomber" dans le déni.

 

Témoignage de guérison d'un lymphome folliculaire (cancer du système lymphatique)

Je vous propose encore aujourd'hui la traduction d'un des nombreux témoignages de guérison avec l'alimentation vivante,  témoignage extrait du magazine de l'Institut de Santé Hippocrate (HHI) en floride.

Ce témoignage prouve une fois de plus que des modifications alimentaires et d'hygiène de vie peuvent venir à bout des maladies les plus graves et qu'il n'est pas toujours nécessaire d'agresser son corps avec des produits chimiques aux multiples effets secondaires, pour se guérir. Laissons à notre corps une chance ...

 

Lymphome folliculaire

C'était en septembre 2008 lorsque je remarquais une grosseur dans mon cou. Je ne ressentais aucune douleur, je n'ai donc pas vu la nécessité  d'embêter qui que ce soit avec ça. Je continuais de vivre ma vie en faisant ce que j'aimais : jouer au football trois fois par semaine et entrainer l'équipe de mon fils. Je menais une vie très occupée. Je suis mécanicien, gérant de deux garages. Je suis également une formation automobile une fois par mois.

Je n'ai parlé à personne de ma grosseur dans le cou parce que je devais aller en Italie pour le mariage de mon frère. Une fois revenu, je devais aider à battre le nouveau record de longueur de jeu en football pour le Guinness. Le record précédent était de trente heures et nous avons joué pendant trente-quatre heures. Après le jeu, j'ai parlé de ma grosseur à ma femme. Elle en fut très perturbée.

J'ai alors vu des médecins et ai eu droit à une biopsie. Ils retirèrent mon ganglion lymphatique et découvrirent un cancer appelé Lymphome folliculaire. Il y avait deux autres ganglions dans mon abdomen et dans ma poitrine.

J'en ai parlé à quelques-uns de mes clients et l'un d'eux me raconta le cas d'une amie qui avait eu un cancer du sein. Elle devait faire de la chimiothérapie mais décida d'aller à un endroit appelé l'Institut de Santé Hippocrate (HHI). J'ai remercié ce client pour cette information mais je ne pensais pas que cela était pour moi à ce moment-là. Les docteurs m'avaient dit qu'il s'agissait d'un cancer à croissance lente et que je pouvais vivre pendant 25 - 30 ans tant qu'il ne s'étendait pas.

Une année passa et j'étais testé tous les trois mois. Il n'y eut aucun changement jusqu'en janvier 2010. Pendant que j'attendais le médecin pour mes résultats, je vis un magazine de yoga. Je l'ouvris et vis une publicité pour l'Institut Hippocrate. Ma femme me suggéra d'en demander une photocopie à la réceptionniste. Je pris la photocopie mais je pensais toujours que cela n'était pas pour moi. Après avoir parlé au médecin, je changeais d'avis. Il me dit que j'avais un ganglion qui se développait près de mon coeur.

C'est ainsi que je décidais de faire un essai avec l'Institut Hippocrate. Je suis allé à l'Institut pour une semaine en février 2010. Avant mon arrivée, mon taux de cholestérol était de 229 et mon analyse sanguine montrait que les cellules étaient toutes agglutinées ensemble. J'ai commencé à boire des jus verts et manger des germes pendant une semaine. J'ai dû revenir à la maison pendant un mois puis je suis retourné pour suivre le programme de trois semaines (Three-week Life Change Program).

Après avoir terminé le programme, mon cholestérol avait diminué de 50 points et mes  cellules sanguines étaient séparées et flottaient librement comme elles devaient le faire.

Ma première semaine à Hippocrate (HHI), j'ai perdu 4,5 kgs. En 5 semaines, j'avais perdu  6 autres kilos. Je me suis senti très bien pendant tout le processus. Je n'ai pas eu à subir les symptômes de détox que d'autres ont expérimenté. Je pense que c'est parce que j'avais préparé mon corps auparavant avec de la nourriture saine.

Je me suis rendu à l'Institut Hippocrate une troisième fois juste avant mon dernier scanner. Lorsque je rendis visite à mes médecins, j'ai découvert que les ganglions dans mon abdomen étaient redevenu normaux. Celui dans ma poitrine avait diminué, un autre était resté le même et celui près de mon coeur était un peu moins gros.

Cinq mois plus tard, après être passé à une alimentation à 80% crue, je suis revenu à l'Institut Hippocrate avant le scanner des 5 mois et le médecin m'a annoncé que cela diminuait toujours. Maintenant je ne dois pas revoir le médecin avant 6 mois et je prévois de le faire une fois par an. Ma vie a changé après mon séjour à l'Institut de Santé Hippocrate (HHI)*. J'ai parlé à beaucoup de malades du cancer et leur ai parlé du HHI. Je voudrais m'engager dans le programme d'éducateur de santé de l'Institut Hippocrate pour aider à propager l'information encore davantage.

(Aniello Ricchi - Sleepy Hollow, Etat de New York)

Site :  Veg and'bio



18/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres