expression de vie

expression de vie

Réflexion (évolutive) shamanique sur deux plantes.

Si je me place dans la peau d'un "shamann" et laisse venir "ce qui doit advenir" au sujet de ces deux plantes que j'ai toujours intuitivement fuit dans ma jeunesse voici ce que je dirais :

 

Ces plantes en apparence inoffensives ont « du caractère » et un fort « esprit. »

On pourrait même les classer dans les plantes dites « de pouvoir. »

En effet elles "bouffent" littéralement la personnalité de ceux qui s ‘aventurent à leur consommation sans y être préparé, surtout la seconde.

Ces plantes rusent en proposant un mieux être "sans effort," ce qui d'ailleurs devrait prêter à réflexion car "il y a forcément "un prix à payer!"

"On consomme et  cool, » « peace and love, » des mots (maux) qui recouvrent des concepts fort séduisants attirants comme le chant des sirènes surtout pour des jeunes vulnérables au psychisme en "construction." Plus d'angoisse existentielle et l'impression de braver l'autorité, de faire partie d'un "clan", mmm c'est bon "ça!"

Plus la personnalité est fragile plus la plante s’en empare, s'installe.

Le jeune peux « y penser » mais déjà sa conscience se dilue, il est possédé par l’esprit de celle qu’il pensait contrôler.

En occident nous ne sommes pas préparés à percevoir les plantes telles qu’elles sont réellement.

Nous sommes rationnels, rires, ce qui fait que nous achetons des plantes séchées placées dans des emballages qui préviennent qu'elles tuent.

Il faut également prendre en compte ce que finance tout cet énorme commerce ... là c'est moins "fun", moins "kiffant" mieux vaut ne pas y penser et c'est ce que propose la plante, "ne plus penser" juste être "cool."

 

Certes le cannabis peut avoir des effets bénéfiques s'il est utilisé avec conscience dans des buts thérapeutiques où lorsque l'on est capable de s'en servir avec un "certain savoir. Sur certains et certaines il va avoir un effet positif, sur d'autres catastrophique. "En fait n'en est-il pas ainsi de toutes substances interférant sur notre cerveau ? Nos médicaments ne sont-ils pas presque tous issus des plantes avant d'être synthétisés ? Il y a une "sacré" différence dans la motivation d'un fumeur occasionnel qui se "fait du bien" et un jeune qui pour fuir de gros problèmes familiaux, psychologiques, endort son cerveau avec une consommation outrancière.

 

veterans-cannabis.jpg

Quelle est la motivation de ce soldat ?

 



09/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres