expression de vie

expression de vie

Partage d'une "newsletter" d'Alexandre Imbert

Bonjour,

 

Quand j'étais jeune j'étais un peu amoureux de Françoise Hardy. Ça m'a passé depuis, mais j'ai toujours conservé une certaine affection pour cette femme maigre et distinguée dont j'entendais dire qu'elle manifestait une curiosité marquée pour les médecines alternatives et se passionnait pour l'astrologie.

Longtemps invisible, la voici qui fait son come-back sur les plateaux télé à l'occasion de la sortie de son livre "Avis non autorisés" dont un long chapitre est consacré à son expérience avec les médecines, officielles ou alternatives. Elle est un peu plus maigre qu'autrefois - toujours séduisante malgré ce qu'elle décrit comme la déchéance de son corps - et fait, semble-t-il, un ultime effort pour se montrer en public avant que son cancer du système lymphatique ne soit venu à bout d'elle.

A chacune de ses interviews, dans tous les articles consacrés à son livre, on entend les commentateurs se gausser sur son récit d'une coloscopie ou d'un lavement ayurvédique. Françoise Hardy l'a fait exprès, parce qu'il fallait un chapitre drôle dans son bouquin et ça marche, on ne parle que de cela. On lit ici ou là qu'elle a été la proie de charlatans et que ça n'a pas servi à grand-chose tout cela, puisqu'elle va mourir de son cancer. On oublie de dire qu'elle s'est aussi livrée à la médecine officielle qui n'a pas non plus été capable de la soigner.

Françoise Hardy avoue que, pendant près de quarante ans, elle s'est intéressée à toutes les médecines avec beaucoup de passion. Courant d'un thérapeute à l'autre, d'un régime alimentaire à l'autre, se fiant à l'avis de ses amis qui lui conseillaient d'essayer ceci, de consulter celui-là... Jamais elle n'écrit qu'il s'agissait de charlatans. Elle se moque plutôt d'elle-même en constatant, sans accuser personne, qu'aucune des pistes qu'elle a explorées n'est jamais parvenue à résoudre ses douleurs abdominales et, plus fondamentalement, à faire taire le mal-être dont elle souffre depuis son enfance.

Elle me fait penser à vous, lecteurs, qui souhaitez, vous aussi, à vivre sans douleurs, à ralentir l'usure de la vie, à rester le plus longtemps possible en bonne santé et qui craignez peut-être, vous aussi, la déchéance de la fin de vie. Je sais que vous cherchez, vous explorez, vous vous passionnez. J'imagine que, vous aussi, vous êtes confrontés aux sourires goguenards de certains de vos proches qui, dès le premier aveu d'un échec, vous disent que vous vous faites avoir, qu'on abuse de votre naïveté, que vous croyez tout ce que l'on vous dit.

Bien entendu, dans votre recherche, vous rencontrerez des échecs. Sûrement, il y aura des déceptions. Sans doute ne stopperez-vous pas l'avancée en âge. Est-ce une raison pour ne pas chercher sa propre voie ? Quel mérite ont ceux qui se félicitent de rester du côté de la raison alors qu'ils ne sont que les jouets d'un système qui les manipule ? Où est la clairvoyance de ceux qui sont fiers de dire qu'ils ne croient que ce qu'ils voient ? Qui sont les naïfs, les abusés ? Ceux qui croient qu'il faut manger un steak par jour avec un litre de vin, ou ceux qui pensent qu'il faut préférer manger des légumes crus accompagnés d'eau dynamisée ?

S'intéresser aux médecines alternatives, c'est suivre un chemin parsemé de surprises et de recoins. C'est une manière aussi de dire que l'on ne veut pas suivre comme un mouton les solutions que l'on n'a pas soi-même sélectionnées. Françoise Hardy a suivi ce chemin et, si elle meurt aujourd'hui - toujours très "smart" et séduisante malgré ce qu'elle dit de sa déchéance physique - ce n'est sûrement pas à cause de l'indépendance d'esprit qu'elle a montrée ces quarante dernières années.

Restons éveillés et curieux, c'est bon pour la santé. Et transmettons ce que nous avons appris aux générations qui viennent. Par exemple, empêchons nos filles et petites-filles de se faire vacciner avec le nouveau Gardasil, baptisé Gardasil 9 mais qui n'a rien de neuf. C'est ce que nous explique Michel Dogna dans son premier article, avant de vous donner une recette pour éviter la constipation chronique qui fait le lit de bien des maladies.

Bonne lecture

                                                                  Alexandre Imbert 



12/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres